la pollution lumineuse

Aujourd’hui, on entend de plus en plus parler du phénomène de "pollution lumineuse".

Mais de quoi s’agit t’il ?  et quelle sont ces conséquences ?. Afin de mieux répondres à ces questions voici un "mini-exposé" en quatre parties :

-Qu’est ce que la pollution lumineuse ?

-Où se situe t’elle ?

-Qu’elle sont ces conséquences ?

-Comment lutter contre cette pollution ? 

 

.Qu’est ce que la pollution lumineuse ? :

L’expression pollution lumineuse désigne à la fois :  la présence nocturne anormale ou gênante de lumière et les conséquences de cet éclairage artificiel sur l’écosystème.

-Où se situe t’elle ? :

-La pollution lumineuse dans le monde, en europe, en France :

 

On remarque que la pollution lumineuse touche surtout les pays industrialisé : le Japon, les Etats-Unis et l’Europe.On remarque que les pays en voie de dévelloppement sont aussi fortement touché comme la Chine, l’Inde etc...

Aujourd’hui, seuls les pays pauvres et les zones inhospitalière à l’homme ont peu ou pas de pollution lumineuse.

 

 

La pollution lumineuse en Europe est très importante : il n’y a presque pas de zone complètement noire. la zone la plus touché est le Benelux mais aussi le nord de l’Italie avec les grandes villes ici bien reconnaissable : Paris, Londres, Madrid, Berlin Moscou etc... L’est de l’Europe est la partie la moins pollué avec aussi le nord de l’angleterre.

 

 

Quelles sont les conséquences de la pollution lumineuse ? :

 

-Effets néfastes sur la faune et la flore :

.Disparitions de certaines espèces animales (lucioles, papillons nocturnes…), ci-dessous luciole.

 

Perturbation pour les végétaux (pertes des feuilles retardées…)

 

-Effets néfastes  pour l’homme:

-Possibles troubles du sommeil

-Favorise la pollution atmosphérique des villes : la pollution lumineuse favorise la création d’un gaz : l’ozone qui est au delà d’un certain seuil l’un des polluants de l’air les plus dangereux pour la santé.

-Favorise le paludisme : ceci est du à l’accès récent des pays du sud aux éclairages artificielles : les moustiques attirait par la lumière quand, dans le même temps, ces éclairage modifie les habitudes de la population qui passe plus de temps dehors.

-Gêne considérable pour l’observation du ciel nocturne.

 

.Consommation accrue d’énergie  :

-Des dépenses souvent inutiles avec un coût important pour le contribuable.

 -Plus de déchets nucléaires ou d’émissions de CO2 pour les générations futures  :

 L’éclairage public en France = la production d’un réacteur nucléaire

-444,7 tkw/k soit 444 000 000 MWat/h en une année.

 

Comment lutter contre la pollution lumineuse ? :

 

Sensibiliser le grand public à la pollution lumineuse  par des événements comme « le jour de la nuit » : www.jourdelanuit.fr/

-choisir les lampadaires les moins polluants : qui éclairent seulement le sol et qui n’est pas une puissance trop importante.  

 

-Lutter contre la mise en place de nouveaux lampadaires

  

-Diminuer l’éclairage trop puissant des lampadaires

 -Remplacer les lampadaires sur la route fléchissréfléchissantes :

-éteindre les lampadaires au cour de la nuit

-fermer les volets la nuit pour que la lumière de votre chambre ne partcipe pas à la pollution lumineuse.

 

Rejoignez Science et nature sur Facebook

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×